Aller directement au contenu

tétraogalle

Genre

masculin

Prononciation

[tetʀaogal]

Début de l'article

Définition (emploi principal du mot-entrée).

Oiseau gallinacé de pentes herbeuses des hautes montagnes d’Asie (du Caucase à l’Himalaya) situées au-delà de la limite des arbres, à l’aspect de grosse perdrix, à bec fort, à plumage grisâtre marqué de blanc, de noir et de brun (avec une nette démarcation de couleur à la hauteur du cou), et dont les pattes du mâle sont armées d’un court éperon.

Nom(s) associé(s): ensemble d’oiseaux plus large.

phasianidé; galliforme.

Origine et histoire

Le terme tétraogalle, attesté depuis 1844Schlegel, Hermann (1844). Revue critique des oiseaux d’Europe, p. 90, no 101 (GoogleLivres, 2022/03/07)., correspond à la forme francisée du générique latin Tetraogallus introduit dans la nomenclature scientifique en 1832 par le naturaliste britannique J. E. Gray. Le nouveau générique latin a probablement été composé directement à partir des génériques latins préexistants Tetrao et Gallus, associés à deux types d’oiseaux de la même famille, ces génériques ayant eux-mêmes été empruntés au latin tetrao « tétras » et gallus « coq ».

Taxonomie et nomenclature

Dans la nomenclature actuelle, le générique tétraogalle sert à dénommer les cinq espèces de la famille des phasianidés que compte le genre Tetraogallus.

Dans des noms composés

Sous-ensemble de noms d’espèces.

Espèce présente dans l’extrême ouest de l’Europe :

Nom(s) composé(s) d’espèce(s) faisant l’objet d’une sous-entrée.

tétraogalle du Caucase* [Tetraogallus caucasicus] : espèce de la région caucasienne, à front chamois, à gorge et joues blanchâtres et à nuque rousse.

Références et notes

Source(s) métalinguistique(s)

  • Cabard et Chauvet (2003), p. 136.
  • Jobling, J. A. (2022). Key to Scientific Names in Ornithology, sous Tetraogallus (birdsoftheworld.org, 2022/03/03).

Base(s) ornithologique(s) de référence

Date de consultation :

  • Avibase
  • Birds of the World
  • Oiseaux.net

Note(s)